Admin CaC40

Admin CaC40 Les clowns activistes de la CAC40 associent l'action politique non-violente et l'humour pour exprimer leurs sentiments et faire vivre la démocratie.

Blog

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

opération vigiclown

Par Admin CaC40 :: 14/04/2007 à 1:30 :: Operations exterieures
Plan Vigiclown, opération banane, contrôle des sourires dans la gare Lille Flandres

Afin de resituer, je vous rappelerais brièvement que la cac 40(dedans!) a
été porter secours au chef suprême de la nation.
Jacques Chirac ayant décidé de renforcé le plan vigipirate afin de sécuriser (d'inquiéter?)
encore plus nos concitoyens, le régiment des clowns lillois ne pouvaient rester à l'arrière.

Le plan vigiclown a ainsi pu être déclenché avec diligence.

Après un briefing totalitairement préparé et la repartition en trois groupes de
trois clowns (en fonction des saisons de naissances, information à noter bien
qu'elle ne serve strictement à rien , mis à part à donner un effet de narration
afin de rallonger le temps qui précède la suite du récit),



Nous partîmes donc 9 clounes depuis notre base secrète.

A environ 8h50, nous franchissions le seuil au pas cadencé.
Ayant revêtu costume de parade et tenue de camouflage, le groupe partait
vaillamment relever les troupes.

Dans la gare, nous avions prévu d'agir furtivement (autant que possible pour
neuf clowns) et de tenir le plus longtemps tout en battant retraite dès que
l'autorité bienveillante nous ferait comprendre que la cac40 était attendue dans
un autre secteur. Pas qestion donc de se faire emmener au poste.

Nous entrâmes dans la gare.
Après synchronisation nasale, nous avions 5 minutes pour découvrir-inspecter la
gare et nous retrouver au point info.

Les usagers de service public attendaient tranquillement leur train dans une
gare ni vide ni pleine lorsque retentit un bruit surgissant de la nuit (...je
vis un aigle noir...).
GAAAAAARDAAAAAAAAAAGNOU!

La cac 40 à travers ce cri guerrier rassemblait ses clowns afin de démontrer sa
maîtrise de la discipline et donc a fortiori de la menace tristalisante.

gardagnou, repos, rompez, gardagnou, repos, TABOULé!, gardagnou, RTT, Vacances à
hawaï, taboulé!, gardagnou.

Devant une foule hilare face à ce déploiement des forces du rire, les consignes
de sécurité devant la montée de l'inrigolité dans les lieux publics fut
prononcé.

Rédigé par un enarque de la clown academy sous la commande du ministère de la
joie intérieure et de l'hilarité nationale.

Les règles de sécurité furent donc développées au mégaphone devant un parterre
réceptif et attentif de citoyens rassurés.

Cependant, nous constations avec désarroi que les renforts promis n'arrivaient
pas. En attendant la patrouille du commissariat voisin, nous décidâmes donc de
recommencer notre cirque-ululation dans la gare afin d'inspecter les lieux.

Après une courte concertation, l'opération banane était enclenchée!

Imaginez devant nous, un train s'arrêtait voie numéro 10.
Grâce à notre entraînement biquotidien et au sens de l'ordre inculqué par le
ministère de la bonne humeur et de l'identité nationale, nous fumes en place en
un instant.

"Mesdames, Messieurs"
PLAN VIGICLOWN, veuillez présentez vos sourires s'il vous plaît".
"opération banane contrôle des sourires"
"bonjour madame vous avez votre sourire sur vous s'il vous plaît?"

Enfin, les renforts arrivent!
Ils sont rapidement suivi par tous les clowns qui souhaitaient montrer que quand
la sécurité est en jeu, on ne badine pas avec son devoir.

La suite des "opérations bananes contrôles des sourires" dans la gare est à l'évidence un franc succès.

Réchauffés à la vue d'un tel déploiement de chaleur humaine et ragaillardis pour la journée, les travailleurs rencontrés au hasard purent aller se rendre utiles et productifs, encore étonnés et vibrants de bizarreté, loin de la paranoïa du monde.

Nos collègues policiers et militaires étaient plutôt souriants mais un peu sur leur garde quand même.

Au bout d'une heure trente occupés à surveiller-protéger-terrifier les
usagers de la société nationale des chemins de fer, les civils de la gare nous
font comprendre que là, ça rigole plus les clowns.

Ayant réussi notre mission sécuritaire, nous décidons de changer de secteur
et de veiller sur l'entrée principale de la gare.

Enfin, épuisé, mais radieux, nous nous faufilons jusque la rue du molinel ou
nous décidons de redevenir des êtres humains rentables, sensés, compétitifs et
qui se lèvent tôt (euh non pardon, je m'ai trompé).

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://cac40.zeblog.com/trackback.php?e_id=298147

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :